Catégories : Tous les secteurs, Patrimoine naturel, Patrimoine bâti

4 août 2015

Domaine Mackenzie-King

Le Domaine Mackenzie-King fait partie du parc de la Gatineau. Il a été légué au gouvernement canadien par William Lyon Mackenzie King, 10e premier ministre du Canada (1921-1930, 1935-1948), ainsi que son créateur et propriétaire, en 1950. En effet, à son décès en 1950, il lègue son domaine « à titre de parc public, en trust pour les citoyens de ce pays ». C’est à partir de son domaine que sera créé le parc de la Gatineau. Il est géré par la Commission de la capitale nationale (CCN).

Ce domaine fait plus de 231 hectares (2,31 km2) et comporte plusieurs bâtiments et terrains.

Kingswood
En 1903, lors d’une promenade à bicyclette, Mackenzie King découvre un magnifique terrain au bord du lac Kingsmere. Il achète alors 1 hectare de ce terrain et y construit petit un chalet qu’il nomme Kingswood. De 1903 à 1928, il y passe tous ses étés, travaillant à la création et à l’aménagement de son domaine.

Moorside
En 1922, il achète 3 terrains voisins au sien, ainsi qu’un chalet. Il y entreprend d’importantes rénovations et aménagements et y crée le premier jardin du domaine, composé de ruines majestueuses. Il nomme cet endroit Moorside. En 1928, il déménage dans ce grand chalet élégant et y reçoit ses hôtes de marque, dont Winston Churchill entres autres.
De 1922 à 1930, il achète environ 165 hectares, une ferme, des dépendances et un 3e chalet.

La Ferme
En 1927, Mackenzie King rénove la ferme qu’il vient d’acheter et y aménage un potager et un verger. Il restaure complètement cette maison de ferme du 19e siècle et la transforme en une demeure très élégante. En 1943, il s’y installe définitivement jusqu’à sa mort en 1950. Malgré son installation à la Ferme, il continue de consacrer beaucoup de temps à restaurer les nombreux bâtiments de son domaine et à y entretenir et aménager les jardins et les sentiers.

Lorsqu’il lègue son domaine au gouvernement, il demande que les 231 hectares de son domaines soient entretenus et maintenus autant que possible dans leur état original et qu’il devienne un parc public ainsi qu’un sanctuaire pour la faune et la flore qui y vit.

Aujourd’hui, les chalets de Kingswood abritent des expositions constamment renouvelées. À l’étage principal de Moorside se trouve le Café et Salon de thé Mackenzie-King où il est possible de prendre une collation ou un repas. La Ferme, quant à elle, est fermée au public et sert de résidence officielle au président de la Chambre des communes.

Bibliographie

 

ANDREWS, J. David, Le parc de la Gatineau. Un portrait intime, Anjou (Qc), Fides, 1999, 144 p.

 

ASSOCIATION DES JARDINS DU QUÉBEC, Domaine Mackenzie-King (Parc de la Gatineau), Les guides des jardins du Québec, Montréal, Fides, 2002, 96 p.

CCN/GOUVERNEMENT DU CANADA, Domaine Mackenzie-King. Gatineau-Ottawa : la région de la capitale du Canada. En ligne.  ˂http://www.ccn-ncc.gc.ca/endroits-a-visiter/domaine-mackenzie-king/information-aux-visiteurs˃. Consulté le 23 juin 2015.

FLETCHER, Katharine, Promenades historiques dans le parc de la Gatineau, Quyon (Qc), Chelsea House Publications, 2e éd., 1997, 148 p.