Circuits thématiques

Icone Itinéraires

Présence autochtone


Centre culturel Kitigan Zibi Anishinabeg. ©Centre d'interprétation de l'historique de la protection de la forêt contre le feu, 2016

Présence autochtone

Les premières traces d’occupation humaine dans la vallée de l’Outaouais remontent à environ 6 000 ans. Lorsque les premiers explorateurs s’aventurent sur ce vaste territoire, l’Outaouais est le royaume des Algonquins. L’été leur permet de se réunir en grands groupes sociaux et de pratiquer la chasse, la pêche et la cueillette avant de se disperser en groupes familiaux à l’automne pour remonter les rivières vers leurs terrains de chasse hivernaux.

ligne rouge
Chapelle Saint-Theresa of the Little Flower. Crédits : CPRQ, 2003

Chapelle Saint-Theresa-of-the-Little-Flower


Découvrir
Centre culturel Kitigan Zibi Anishinabeg. ©Centre d'interprétation de l'historique de la protection de la forêt contre le feu, 2016

Centre culturel Kitigan Zibi Anishinabeg


Découvrir
Rocher-à-l'oiseau, Sheenboro ©MRC de Pontiac, 2009. Photo : Benedickt Kuhn

Rocher-à-l'oiseau


Découvrir
Maison du bourgeois, Sheenboro ©MRC de Pontiac, 2008. Photo : Claude Bergeron

Maison du bourgeois


Découvrir
Île Canard Blanc. Crédits : Municipalité du Lac Simon. Photo : Serge Roy

Île Canard Blanc


Découvrir
Auberge Symmes. ©Ville de Gatineau

Auberge Symmes


Découvrir
Musée canadien de l'histoire. Photo : Laurence Buenerd, 2015.

Musée canadien de l'histoire


Découvrir

Chutes Chaudière


Découvrir
Parc Brébeuf. Photo : Laurence Buenerd, 2016.

Parc Brébeuf


Découvrir
Parc du Lac Leamy. Photo : Laurence Buenerd, 2016.

Parc du Lac Leamy


Découvrir
Ligne rouge
Découvrir

Chapelle Saint-Theresa-of-the-Little-Flower

Bâtie en 1857, la chapelle catholique St. Theresa of the Little Flower était originalement appelée chapelle Saint-Siméon. C’est l’une des dernières constructions de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Elle est érigée juste en face du poste de traite de la compagnie à Fort William (appelé poste des Allumettes jusqu’aux années 1850) qui fournit la région en articles divers et qui est fréquentée par les Algonquins à la fin de la période estivale.

Ligne rouge
Ligne rouge
Découvrir

Centre culturel Kitigan Zibi Anishinabeg

Le bâtiment rond du centre culturel de Kitigan Zibi, sur la réserve anishinabe, présente expositions et artefacts en lien avec la culture et l’histoire de la communauté algonquine. On peut visiter l’exposition permanente Kichi Sibi montée par le Musée canadien de l’histoire de Gatineau. Le centre culturel offre aussi divers ateliers de démonstration d’artisanat ou de récolte d’herbes ou de cuisine en plein air à ses visiteurs, ainsi que des ateliers de sensibilisation à la culture autochtone sur des aspects historiques, culturels et contemporains de la communauté anishinabe. Il est recommandé de s’informer à l’avance sur les ateliers offerts pour s’y inscrire.

Ligne rouge
Ligne rouge
Découvrir

Rocher-à-l’oiseau

En amont de Sheenboro, le site sacré du rocher à l’Oiseau est l’un des plus importants sites archéologiques de peintures rupestres en Amérique du Nord. Le rocher à l’Oiseau doit sans doute son nom au faucon pèlerin, l’oiseau-tonnerre qui, aujourd’hui encore, niche sur le rocher.

Ligne rouge
Ligne rouge
Découvrir

Maison du bourgeois

La maison du bourgeois fait partie du site historique de l’ancien poste de traite du Lac-aux-Allumettes. Sur les berges du lac aux Allumettes s’installe un commerçant de fourrures vers 1823, face à un débarcadère naturel utilisé par les Amérindiens. MacDonnell, le commerçant, sera rapidement évincé par la Compagnie de la Baie d’Hudson (CBH) qui vient installer un nouveau poste juste à côté du sien.

Ligne rouge
Ligne rouge
Découvrir

Île Canard Blanc

L’île Canard Blanc est située au milieu du lac Simon qui fait partie du territoire ancestral des Algonquins weskarinis. Cette île de trois kilomètres de longueur a été habitée au XIXe siècle et au début du XXe siècle par une famille algonquine du nom de Canard Blanc et des légendes amérindiennes y sont rattachées. Dans la partie nord de l’île, un sentier permet d’accéder à un lac de cratère, le lac des Étoiles, sans doute né de l’impact d’une météorite. Un circuit d’interprétation historique sur l’île permet de prendre connaissance de son histoire.

Ligne rouge
Ligne rouge
Découvrir

Auberge Symmes

Située sur les berges du lac Deschênes et de la rivière des Outaouais, l’auberge Symmes a été construite en 1831 pour Charles Symmes, fondateur d’Aylmer et neveu de Philemon Wright, fondateur de Hull et arrivé en 1900. Il était destiné au logement de voyageurs en provenance de Montréal qui devaient débarquer à Wrightstown, aujourd’hui Hull, en raison de l’infranchissable chute des Chaudières. Ils prenaient alors la diligence et empruntaient le chemin historique d’Aylmer jusqu’à l’auberge Symmes pour y passer la nuit.

Ligne rouge
Ligne rouge
Découvrir

Musée canadien de l’histoire

Inauguré en 1989, le complexe muséal du Musée canadien de l’histoire (MCH) a été conçu par l’architecte autochtone Douglas Cardinal. Ses formes courbes et ses lignes ondulées évoquent les paysages canadiens.

Ligne rouge
Ligne rouge
Découvrir

Chutes Chaudière

Situées entre le secteur Hull de la ville de Gatineau et Ottawa, les chutes de la Chaudière étaient un lieu sacré pour les Algonquins qui y célébraient des cérémonies. Le site des Portageurs, aujourd’hui le parc des Portageurs, était un sentier de portage pour contourner les chutes ainsi qu’un lieu de rassemblement important.

Ligne rouge
Ligne rouge
Découvrir

Parc Brébeuf

Situé en bordure de la rivière des Outaouais, le parc Brébeuf commémore le passage des missionnaires, des explorateurs et des voyageurs en Outaouais, sur la principale voie navigable de la « Route de l’ouest ».

Ligne rouge
Ligne rouge
Découvrir

Parc du Lac Leamy

Le parc du Lac-Leamy, qui couvre 174 hectares, est le plus grand parc urbain de la région de la capitale du Canada. Ouvert en 1961, Il est entouré du lac Leamy, de la rivière Gatineau et de la rivière des Outaouais. Sur son emplacement, de nombreux rassemblements de peuples amérindiens ont eu lieu pendant près de deux millénaires, soit entre 2400 ans et 500 ans avant aujourd’hui.

Ligne rouge