RÉPERTOIRE

Icone répertoire

Maison du bourgeois


Territoire : Pontiac

Municipalité : Sheenboro

Catégorie : Patrimoine immobilier

Année : 1845

Maison patrimoniale

Site historique

Maison du bourgeois, Sheenboro ©MRC de Pontiac, 2008. Photo : Claude Bergeron

Maison du bourgeois

La maison du bourgeois (ou maison du chef de poste) fait partie du site historique de l’ancien poste de traite du Lac-aux-Allumettes. Sur les berges du lac aux Allumettes s’installe un commerçant de fourrures vers 1823, face à un débarcadère naturel utilisé par les Amérindiens. Macdonell, le commerçant, sera rapidement évincé par la Compagnie de la Baie d’Hudson (CBH) qui vient installer un nouveau poste juste à côté du sien.

À partir de 1828, les lieux sont véritablement aménagés pour servir au commerce des fourrures. Pour assurer son autosuffisance et se garantir des clients dans toute la région, la CBH double son poste de traite d’une ferme qui produit céréales et légumes et érige sur le site plusieurs bâtiments au fil des ans.

À la fermeture du poste de traite de Fort-Coulonge, le poste des Allumettes, comme on l’appelle alors, devient le centre des activités de la compagnie dans la région. La compagnie fait construire en 1845 la maison du bourgeois pour y loger Hector Mackenzie, administrateur principal de la compagnie dans cette partie de l’Outaouais. La maison du bourgeois est construite sur un plan rectangulaire, haute d’un étage et demi, avec un toit à deux versants et une galerie couverte en façade. Contrairement aux maisons de bois rond des alentours, elle est faite de piliers de bois travaillés, avec des murs intérieurs lambrissés, avec un hall d’entrée spacieux et trois lucarnes.

En 1848, le poste est rebaptisé Fort-William lors de l’ouverture d’un bureau de poste. Lorsqu’en 1860 la compagnie évoque la possibilité de fermer le poste, Hector Mackenzie s’y oppose, argumentant qu’il dessert toute une communauté algonquine qui prend ses quartiers d’été sur les terrains attenants et que leur église et leur cimetière sont situés à proximité également. Les bâtiments seront finalement cédés à James McCool en 1869 qui gardera au poste sa fonction commerciale et fera même construire un nouveau magasin en 1880. À la fin du XIXe siècle, les premiers estivants arrivent et c’est à leur intention que l’hôtel Pontiac est construit sur le site en 1896. L’hôtel de 60 chambres sera exploité pendant tout le XXe siècle par la famille McCool qui en est encore propriétaire aujourd’hui. L’ensemble des bâtiments, dont la maison du bourgeois, a été classé site historique en 1981.

ligne Verte

COORDONNÉES

1 Perrault Road, Sheenboro, QC, Canada