RÉPERTOIRE

Icone répertoire

Ruines Carbide Willson


Territoire : COLLINES-DE-L'OUTAOUAIS

Municipalité : Chelsea

Catégorie : Patrimoine industriel

Année : 1911

Site historique industriel

Les ruines Carbide Willson. ©Commission de la capitale nationale, 2017

Ruines Carbide Willson

Thomas Leopold Willson, inventeur, ingénieur et homme d’affaires né en 1860 près de Princeton, en Ontario, va s’intéresser très tôt à l’électricité. Il va développer un système dynamoélectrique d’éclairage, puis s’intéresser à la production d’aluminium pur. Au cours de ses expérimentations, il va produire accidentellement du carbure de calcium, une substance qui, en réagissant avec l’eau, produit de l’acétylène, un gaz inflammable. Il va fonder la Willson Carbide Works Company à Saint-Catharines, en Ontario, et lancer une production industrielle du carbure de calcium principalement utilisé pour l’éclairage public à l’acétylène. Installé à Ottawa en 1901, Willson fait construire six ans plus tard une grande propriété surplombant le lac Meech, dans les collines de la Gatineau. La résidence de trois étages deviendra célèbre en 1987 après avoir servi de lieu de signature de l’accord du lac Meech. Il va doter ses deux propriétés d’Ottawa et du lac Meech de laboratoires pour y poursuivre ses expériences et mettre au point un procédé de fabrication d’un fertilisant azoté peu coûteux. Il hypothèque ses biens pour construire une petite usine d’engrais au lac Meech qui comprend une centrale électrique et une tour de condensation d’acide. Il s’agit de la première usine de condensation d’acide phosphorique au monde. Parallèlement, il tente de développer d’autres projets d’envergure dans le domaine des pâtes et papiers. Une absence de liquidités le conduisit à perdre la majeure partie de ses biens aux mains de son créancier américain, James Buchanan Duke, baron du tabac et du textile. Il se tourne alors vers Terre-Neuve et le Labrador pour mettre à profit les potentialités hydroélectriques locales et y construire barrages, chemins de fer, usines de carbure, de pâtes et papiers et d’engrais. C’est pour y chercher des investisseurs qu’il se rend à New York en 1915 où il meurt d’une crise cardiaque. Willson sera inhumé à Ottawa. Dans le parc de la Gatineau, seule la base de la tour de condensation d’acide a résisté à un incendie. On peut y voir également les ruines de l’ancien moulin, partie intégrante de la centrale électrique. Ces ruines sont situées au bout du sentier 36 d’une longueur de 3 km (aller-retour), sur un chemin récemment rénové.

ligne Verte

COORDONNÉES

639 Chemin du Lac Meech, Chelsea, QC, Canada