ITINÉRAIREs DÉCOUVERTEs

Icone Itinéraires

Secteur
Collines-de-l’Outaouais


Collines-de-l’Outaouais

Au nord de Gatineau, les collines de l’Outaouais ont vu arriver les premiers colons anglophones dès les années 1830. Activités agricoles et exploitation forestière vont baisser en intensité au XXe siècle pour accueillir les premiers vacanciers et amateurs de plein air venus en train. La vocation touristique de la région ne s’atténuera pas avec la création du parc de la Gatineau dans les années 1930-1950.

ligne bleue
Église St. Andrews, Wakefield. Crédits : GVHS, 2005

Église unie Saint-Andrew


Découvrir
Église Sainte-Élisabeth. Photo : Gérald Arbour

Église Sainte-Élisabeth


Découvrir
Maison Sifton-McClelland. ©MRC des Collines-de-l'Outaouais

Maison Sifton-McClelland


Découvrir
Les ruines Carbide Willson. ©Commission de la capitale nationale, 2017

Ruines Carbide Willson


Découvrir
Ancienne gare de Wakefield. ©MRC des Collines-de-l'Outaouais

Ancienne gare de Wakefield


Découvrir
Église Saint-Antoine-de-Padoue. Photo : Laurence Buenerd, 2016

Église Saint-Antoine-de-Padoue


Découvrir
Maison du Docteur Hans-Stevenson. ©Auberge des Trois Érables, 2015

Maison du Docteur Hans-Stevenson


Découvrir
Chapelle des Oblats ©CRÉO/MCC, 2016. Source : CLD des Collines-de-l'Outaouais

Chapelle des Oblats


Découvrir
Chute de la Blanche. Photo : Laurence Buenerd, 2016.

Chutes de la Blanche


Découvrir
École du lac Létourneau. Photo : Laurence Buenerd, 2016

École du lac Létourneau


Découvrir
Caverne Laflèche. ©Parcs Arbraska

Caverne Laflèche


Découvrir
Photo : Pont couvert de Wakefield. ©Maison Fairbairn

Pont couvert de Wakefield (ancien pont Gendron)


Découvrir
Maison Maclaren ©CRÉO/MCC, 2016. Source : CLD des Collines-de-l'Outaouais

Maison Maclaren


Découvrir
Ancien Moulin Maclaren ©CRÉO/MCC, 2016. Source : CLD des Collines-de-l'Outaouais

Ancien Moulin Maclaren


Découvrir
Photo : Maison Fairbairn

Maison Fairbairn/Centre d'interprétation du patrimoine


Découvrir
Maison O'Meara ©CRÉO/MCC, 2016. CLD des Collines-de-l'Outaouais

Maison O'Meara


Découvrir
Hôtel Dunn ©CRÉO/MCC, 2016. Source : CLD des Collines-de-l'Outaouais

Hôtel Dunn


Découvrir
Cimetière protestant d'Old Chelsea ©CRÉO/MCC, 2016. CLD des Collines-de-l'Outaouais

Cimetière protestant d'Old Chelsea


Découvrir
Ancien Hôtel Dean ©CRÉO/MCC, 2016. Source : CLD des Collines-de-l'Outaouais

Ancien hôtel Dean


Découvrir
Église St. Stephen, Chelsea. Photo : Laurence Buenerd, 2016

Église St. Stephen


Découvrir
Ancien presbytère St. Stephen/La Fab. Source : Stéphanie Lachaine

Ancien presbytère St. Stephen/Centre des arts La Fab


Découvrir
Pont couvert du Ruisseau-Meech ©CRÉO/MCC, 2016. Source : CLD des Collines-de-l'Outaouais

Pont couvert du Ruisseau-Meech


Découvrir
Pont couvert de Sainte-Cécile-de-Masham ©CRÉO/MCC, 2016. Source : CLD des Collines-de-l'Outaouais

Pont couvert de Sainte-Cécile-de-Masham


Découvrir
Domaine Mackenzie King. Source : Commission de la capitale nationale

Domaine Mackenzie King


Découvrir
Lac Pink. Photo : Laurence Buenerd, 2014

Lac Pink


Découvrir
Cimetière des pionniers ©CRÉO/MCC, 2016. Source : CLD des Collines-de-l'Outaouais

Cimetière des pionniers


Découvrir
Ligne bleue
Découvrir

Église unie Saint-Andrew

La première congrégation presbytérienne du comté d’Ottawa s’est établie à Wakefield dès 1846. La première église ayant brûlé, elle est remplacée en 1905 par l’actuelle église de briques rouges, adossée au roc des collines.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Église Sainte-Élisabeth

Construite dans les années 1870, l’église Sainte-Élisabeth est typique des petites églises de colonisation. Elle est sans doute l’une des plus vieilles églises de l’Outaouais.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Maison Sifton-McClelland

La maison Sifton-McClelland date des années 1895 et elle fut construite par Sifton McClelland, fils de James McClelland, immigrant irlandais arrivé au Canada en 1840. Six générations de McClelland se sont succédé depuis sa construction et la maison est aujourd’hui la propriété de Bob McClelland, historien local, et de sa femme. La légende familiale veut qu’un rosier planté dans le jardin par la première génération soit toujours en vie.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Ruines Carbide Willson

Thomas Leopold Willson, inventeur, ingénieur et homme d’affaires, fait construire une grande propriété surplombant le lac Meech. Il va doter sa propriété de laboratoires pour y poursuivre ses expériences. Dans le parc de la Gatineau, seule la base d’une tour de condensation d’acide a résisté à un incendie. On peut y voir également les ruines d’un ancien moulin, partie intégrante d’une centrale électrique.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Ancienne gare de Wakefield

La première gare ferroviaire de Wakefield a été construite en 1892 lorsque la ligne de chemin de fer a enfin atteint le village. En 1929, la gare de Wakefield sera reconstruite sur son emplacement actuel pour laisser la place à un espace de triage et de stockage de billes de bois. Très bien préservée et faisant face à la rivière, l’ancienne gare est aujourd’hui un café-restaurant.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Église Saint-Antoine-de-Padoue

Construite en 1906, l’église Saint-Antoine-de-Padoue doit son architecture à Charles Brodeur, architecte hullois. Dominant le hameau de Perkins, l’église est visible de loin avec son clocher argenté et sa haute structure de briques. Elle a remplacé une première chapelle érigée en 1857.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Maison du Docteur Hans-Stevenson

Le manoir a été construit en 1896 par le docteur Hans Stevenson, un médecin de campagne né à Wakefield d’immigrants irlandais. La résidence restera dans la famille jusque dans les années 1980 avant d’être transformée en gîte sous le nom de Manoir des Trois Érables.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Chapelle des Oblats

Vers 1892, les Oblats découvrent en canot les lacs McGregor et Grand sur le territoire de ce qui est aujourd’hui Val-des-Monts. Ils vont y établir une maison de vacances pour leurs jeunes recrues qui passeront leurs étés à pratiquer le canotage avant de partir pour les missions amérindiennes dans le nord. En 1900, ils construisent une chapelle en bois sur les bords du lac qui prendra le nom de chapelle des Oblats. Peint en blanc rehaussé de rouge, c’est sans doute le plus beau bâtiment religieux de villégiature de l’Outaouais. Il a été inventorié.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Chutes de la Blanche

C’est à la hauteur des chutes de la Blanche qu’étaient construites autrefois les scieries de Perkins dont on ne trouve plus aucune trace aujourd’hui. John Adams Perkins, un marchand de tissu américain, sera le premier à s’installer au nord de Templeton en 1845 et à exploiter le bois de la région. Le village de Perkins se développera petit à petit. Les chutes sont bien visibles depuis le pont qui enjambe la rivière, au bout de la montée Paiement, avant qu’elle ne rejoigne la route 366. On peut les admirer depuis le pont, mais aussi un peu plus au nord en traversant le petit parc aménagé juste à côté du pont.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

École du lac Létourneau

La petite école de rang du lac Létourneau a été construite en 1937 pour remplacer une école plus ancienne qui était située de l’autre côté de la route. De modèle carré avec toit-pavillon, elle est assez représentative du style des écoles de rang de la première moitié du XXe siècle. C’est aujourd’hui une résidence privée. La bâtisse est inventoriée.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Caverne Laflèche

Découverte par accident en 1865 par Joseph-Charles Dubois, la caverne Laflèche est aujourd’hui ouverte aux visiteurs et considérée comme l’une des plus grandes cavernes du Bouclier canadien. Sa formation remonte à plus de 12 000 ans lorsque l’eau de la fonte des glaciers a lentement dissous le calcaire des roches sédimentaires pour y creuser une caverne et des lacs souterrains. La caverne fait aujourd’hui partie du parc Arbraska Laflèche, un centre de loisirs privé. La caverne est ouverte au public toute l’année et diverses activités y sont organisées.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Pont couvert Gendron de Wakefield

Construit en 1915, le pont couvert Gendron a été le premier pont couvert à relier les deux rives de la rivière Gatineau en 1915, fournissant ainsi un lien important avec la communauté agricole croissante de Wakefield. En 1984, le pont couvert d’une longueur de 288 pieds (87,8 m de long sur 5,5 m de large) est détruit par un incendie criminel. Grâce aux efforts de la communauté qui s’est ralliée pour recueillir les fonds, le nouveau pont de Wakefield fut complété en 1998.

Aujourd’hui réservé aux piétons et aux cyclistes, il attire des visiteurs tout au long de l’année et accueille des mariages et autres événements. On y accède par le chemin Gendron. Le pont fait partie de l’Inventaire du patrimoine bâti de la région de l’Outaouais et est un témoin remarquable du patrimoine bâti de l’Outaouais.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Maison Maclaren

En 1838, l’immigrant écossais et maçon William Fairbairn construit un premier moulin à farine qui sera racheté six ans plus tard par les frères Maclaren. Ceux-ci vont y ajouter une scierie, un moulin à carder et une maison de maître en 1871. La résidence de briques présente un mélange de styles et de belles boiseries ornementales. Elle a été désignée « édifice fédéral du patrimoine reconnu » en raison de son importance historique.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Ancien Moulin Maclaren

En 1838, l’immigrant écossais et maçon William Fairbairn construit un premier moulin à farine qui sera racheté six ans plus tard par les frères Maclaren. Ceux-ci vont y ajouter une scierie, un moulin à carder et divers autres bâtiments et résidences. Les fermiers de toute la région viennent y faire moudre leur grain à pied, à cheval ou en voiture à cheval.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Maison Fairbairn/Centre patrimonial

Le Centre patrimonial de la Maison Fairbairn accueille les visiteurs dans la vallée de la Gatineau et offre des informations touristiques et des expositions colorées qui racontent les histoires de la vallée. La maison et les terrains entièrement rénovés disposent d’une école en rondins qui fut restaurée et d’une scène extérieure en bois pour les événements d’été. Le terrain offre une aire de jeux et de pique-nique, et des sentiers de randonnée. Les enfants pourront s’amuser avec un modèle réduit d’un train à vapeur et plusieurs activités patrimoniales interactives ! Le centre est ouvert de mai à octobre.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Maison O’Meara

Construite vers 1880, la maison O’Meara est une des rares maisons de bois équarri de Chelsea. Elle a appartenu à l’ouvrier John O’Meara qui lui a donné son nom et a également abrité un bureau de poste doublé d’un salon de thé vers 1928. Située sur le chemin Scott, c’est une des plus anciennes bâtisses du village. Elle fait partie de l’inventaire du patrimoine bâti de la région de l’Outaouais.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Hôtel Dunn

Bel exemple des anciens hôtels qui ont autrefois peuplé l’Outaouais, l’ancien hôtel Dunn a été construit au milieu du XIXe siècle et a été le seul débit d’alcool autorisé de la localité pendant la Prohibition. Il est représentatif des hôtels du début du XXe siècle avec son toit plat et sa longue galerie à l’étage. Détruit par un incendie en 1900, il a été reconstruit en 1901, puis transformé en appartements 20 ans plus tard. Aujourd’hui appelée maison Dunn, la bâtisse est inventoriée.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Cimetière protestant d’Old Chelsea

Le cimetière protestant d’Old Chelsea est un des cimetières les plus anciens de l’Outaouais. Il a vraisemblablement été aménagé dans les années 1830 sur une partie d’un terrain acquis en 1835 par Thomas Brigham (1787-1842), l’un des premiers habitants de Chelsea. Le site accueille les dépouilles des habitants de foi réformée.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Ancien hôtel Dean

On ignore la date exacte de construction de l’ancien hôtel Dean, mais il a été bâti sur un terrain appartenant à Thomas Brigham, gendre de Philemon Wright, aux environs de 1825. Il ne prendra sa vocation d’hôtel qu’une fois la bâtisse agrandie dans les années 1870. Chelsea ayant été un des foyers de la prohibition au début du siècle dernier, l’hôtel Dean devra fermer ses portes en 1907 après avoir vécu une courte vie de bar clandestin. Située sur le chemin d’Old Chelsea, la bâtisse a accueilli divers restaurants depuis les années 1950 et accueille aujourd’hui le Chelsea Pub, un établissement local ouvert en 1988. L’ancien hôtel Dean est un bâtiment inventorié.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Église St. Stephen

La première église catholique St. Stephen, ou église de Saint-Étienne, a été érigée en 1845 au cœur du village de Chelsea pour desservir la communauté catholique. Elle sera remplacée en 1879 par l’église en pierre actuelle bâtie sur les plans du prêtre-architecte Joseph Michaud avec des pierres tirées de la même carrière que celles ayant été utilisées pour le parlement d’Ottawa. On peut remarquer à l’intérieur de beaux vitraux restaurés ainsi qu’une voûte peinte. L’église St. Stephen a été inventoriée.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Ancien presbytère St. Stephen/Centre des arts La Fab

La première église catholique St. Stephen a été érigée en 1838, au cœur du village de Chelsea, pour desservir la communauté catholique. Elle sera remplacée en 1882 par une église en pierre. Le presbytère sera construit un peu plus tard, soit vers 1900.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Pont couvert du Ruisseau-Meech

La Vallée du Ruisseau-Meech fut colonisé par deux familles britanniques (Baldwin et Cross) au début du 19ème siècle. Dans les années 1970, le gouvernement exproprie les familles vivant sur ces terres agricoles pour y aménager un parc zoologique, projet qui n’aura jamais lieu. La plupart des maisons et granges furent démolies. Le joli pont couvert du Ruisseau-Meech, construit en 1932, est le seul témoin préservé de cette époque et est inventorié.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Pont couvert de Sainte-Cécile-de-Masham

Construit en 1958, le pont couvert de Sainte-Cécile-de-Masham enjambe la rivière La Pêche, à proximité de l’entrée nord du parc de la Gatineau. D’une longueur de 15 mètres, il comporte un portique arrondi et couvre une section de route asphaltée du chemin du Lac-Philippe. C’est une structure inventoriée.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Domaine Mackenzie King

Le domaine Mackenzie-King, qui fait aujourd’hui partie du parc de la Gatineau, est un domaine champêtre de 231 hectares ayant appartenu à William Lyon Mackenzie King, homme politique et dixième premier ministre du Canada. Entre 1903 et 1950, celui-ci travaillera à édifier des bâtiments et à embellir sa propriété qui comprend des jardins et des ruines. Il a légué son domaine aux Canadiens à sa mort en 1950.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Lac Pink

Situé dans le parc de la Gatineau, le lac Pink est un lac méromictique, ce qui signifie que les eaux du fond et du dessus du lac ne se mélangent pas. D’une magnifique couleur turquoise, il doit son nom à la famille Pink qui s’est établie sur ces terres en 1826. Ce lac abrite un poisson particulier, l’épinoche à trois épines, laissé en héritage par la mer de Champlain qui recouvrait autrefois la région. Ce petit poisson d’eau salée s’est adapté à la lente désalinisation du lac et vit aujourd’hui dans l’eau douce. Un sentier pédestre fait le tour du lac.

Lieng bleue
Ligne bleue
Découvrir

Cimetière des pionniers

Situé sur une petite colline, le cimetière des Pionniers de Chelsea aurait été aménagé dès 1837. Il était à l’origine le lieu d’inhumation familial de la famille Church. Le cimetière compte quatorze monuments funéraires dont le plus ancien date de 1837, ainsi qu’un cénotaphe à la mémoire des citoyens de Chelsea morts lors des Première et Deuxième Guerres mondiales. Il a pris le nom de « cimetière des Pionniers de Chelsea » en 1989 et il fait partie de l’Inventaire du patrimoine bâti de la région de l’Outaouais depuis 2010.

Lieng bleue